Le diagnostic de performance énergétique (DPE) : un enjeu majeur pour l’environnement et les économies d’énergie

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un outil clé pour évaluer la consommation d’énergie et l’impact environnemental des bâtiments. Mis en place en 2006, le DPE est désormais incontournable dans les transactions immobilières et joue un rôle crucial dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cet article fait le point sur cet instrument essentiel à la transition énergétique, ses objectifs, son fonctionnement et ses évolutions à venir.

Comprendre le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui renseigne sur la consommation d’énergie d’un logement ou d’un bâtiment tertiaire (bureau, commerce, etc.) ainsi que sur les émissions de gaz à effet de serre qu’il génère. Il s’inscrit dans une démarche globale visant à réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2 des bâtiments, responsables de près de 20 % des émissions totales en France.

Le DPE est obligatoire lors de la vente ou de la location d’un bien immobilier depuis 2006. Il doit être réalisé par un professionnel certifié et a une durée de validité de 10 ans. Le but du DPE est d’informer l’acquéreur ou le locataire sur la performance énergétique du logement et de l’inciter à réaliser des travaux d’amélioration énergétique si nécessaire.

Le classement énergétique des logements

Le DPE attribue une note énergétique au logement, allant de A (performance optimale) à G (performance très faible). Cette note est calculée en fonction de la consommation d’énergie primaire du logement (exprimée en kilowattheures par mètre carré et par an) et de ses émissions de gaz à effet de serre (exprimées en kilogrammes d’équivalent CO2 par mètre carré et par an).

Le DPE fournit également des informations sur les caractéristiques thermiques du bâtiment (isolation, chauffage, ventilation, etc.) et des recommandations pour améliorer sa performance énergétique. Ces conseils peuvent concerner le remplacement des équipements (chauffage, eau chaude sanitaire), l’amélioration de l’isolation ou encore le recours aux énergies renouvelables.

Les enjeux du diagnostic de performance énergétique

Le DPE revêt plusieurs enjeux majeurs :

  • Environnemental : le secteur du bâtiment représente près de 45 % de la consommation d’énergie finale en France et est responsable d’environ 20 % des émissions totales de gaz à effet de serre. Améliorer la performance énergétique des bâtiments est donc essentiel pour atteindre les objectifs climatiques fixés par les accords internationaux et la loi française.
  • Économique : une meilleure performance énergétique permet de réduire les factures d’énergie des occupants et de valoriser le bien immobilier en cas de vente ou de location. Par ailleurs, les travaux d’amélioration énergétique génèrent des emplois dans le secteur du bâtiment et favorisent l’innovation technologique.
  • Social : améliorer la performance énergétique des logements contribue à lutter contre la précarité énergétique, qui touche près de 6 millions de ménages en France. Un logement bien isolé et équipé d’un chauffage performant permet en effet de réduire les dépenses d’énergie et d’améliorer le confort des occupants.

La réforme du diagnostic de performance énergétique en 2021

Face aux enjeux climatiques, le gouvernement français a décidé de revoir le dispositif du DPE, afin de le rendre plus fiable, plus incitatif et plus lisible pour les usagers. La nouvelle méthode de calcul, entrée en vigueur le 1er juillet 2021, prend désormais en compte non seulement la consommation d’énergie primaire (chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement) mais aussi l’énergie grise (énergie nécessaire à la production, au transport et à la fin de vie des matériaux).

Cette réforme implique également un changement dans la présentation du DPE : la note énergétique est maintenant exprimée en mégajoules par mètre carré et par an (au lieu de kilowattheures) et le classement énergétique s’étend désormais de A (très performant) à G (très peu performant).

Enfin, le nouveau DPE est opposable, c’est-à-dire qu’en cas de litige suite à une vente ou une location, l’acquéreur ou le locataire peut se retourner contre le vendeur ou le bailleur si la performance énergétique réelle du logement est inférieure à celle indiquée dans le diagnostic.

Le diagnostic de performance énergétique est un outil clé pour accompagner la transition énergétique du secteur du bâtiment. En informant les occupants sur la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre de leur logement, il les incite à réaliser des travaux d’amélioration énergétique et contribue ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique.